Mitterrand et l’Euro

Dès 1979 et sous l’impulsion de Giscard, l’Europe s’était dotée d’un système de panier monétaire appelé Ecu. Ce n’était pas une monnaie mais une simple unité de compte. Depuis cette époque, les économistes ont débattu de la possibilité d’aller au-delà et de créer une véritable monnaie commune entre plusieurs pays d’Europe, afin notamment de rétablir un certain équilibre financier avec les USA. Mais ces économistes pensaient alors que l’Europe n’était pas prête car les pays européens n’avaient pas atteint le même niveau de relations que celui prévalant entre les états constituant les USA.

L’économiste Robert Mundell avait énoncé les conditions nécessaires à une monnaie commune :

  • Intégration économique,
  • Réactivité comparable des différentes économies en cas de crise,
  • Mécanisme d’adaptation par transfert de richesse entre les Etats.

Il pensait que ces conditions ne pouvaient être remplies rapidement et que le risque d’une intégration monétaire prématurée était une concentration de l’industrie et de la richesse sur une partie du territoire Européen aux dépens du reste de l’Europe.

Mitterrand, après l’échec économique et social de son premier mandat, voulait trouver un moteur pour le deuxième. Malgré le non-respect des conditions préalables, il était trop pressé pour attendre. Les têtes d’œuf socialistes, Delors (le mentor de Merluchon 1er) en tête, ont donc proposé comme moteur une intégration monétaire de l’Europe. L’Allemagne par principe était contre, mais le débat s’est engagé sur le plan politique et a évacué les réalités économiques : Mitterrand avait besoin d’un « truc » pour faire oublier ses échecs, et Helmut Kohl avait besoin de l’approbation de Mitterrand, - initialement très réticent -, pour réunifier l’Allemagne.

Le traité de Maastricht a scellé l’accord « Euro contre Réunification » sans aucun souci des conséquences économiques futures et sans mise en place d’une quelconque organisation de contrôle. Mitterrand a voulu faire approuver ce traité par le Parlement, où il avait la majorité. Mais la droite, menée par Seguin, a obtenu du Conseil Constitutionnel la nécessité d’organiser un referendum. La droite économique était contre. Chirac, comme d’habitude, batifolait. Le centre européen était pour. Une bonne partie de la gauche était contre, en particulier Chevènement. Mais Mitterrand décida de mener ses ministres et ses députés avec des coups de pieds au cul (c’était son expression) : le « oui contre le renouvellement des mandats ».

La campagne socialiste, relayée par les médias, s’est caractérisée par un matraquage systématique qui a permis le vote du traité et la création de l’Euro à une majorité de 52,04% le 20 septembre 1992.

Le traité de Maastricht comprenait en particulier la règle du déficit maximum de 3% du PIB, noyée au milieu d’un fatras de 252 articles que personne n’avait lu avant de voter.

Pendant deux ans, les Français ont passé leur temps à calculer le prix de leurs achats dans deux monnaies différentes et ils ont ainsi laissé Tonton tranquille.

Dans le calme plat économique qui prévalait alors, l’Euro a fonctionné et Chirac a accepté l’extension à de nombreux pays qui étaient pourtant loin des équilibres nécessaires pour une entrée dans l’Euro. Mais le système de Bruxelles s’était déjà arrogé le droit de faire entrer de nouveaux pays sans contrôle véritable.

Lorsque les turbulences sont venues en 2008 et que la mer financière s’est retirée, l’Euro est apparu tout nu. Le système financier international s’en est alors donné à cœur joie pour spéculer contre les culs de jatte qui n’avaient pas suivi le mouvement.

Quid des critères de Mundell :

  • L’Europe n’avait pas fait son intégration économique,
  • Les économies avaient totalement divergé et les réactions de chaque pays à la crise étaient toutes différentes,
  • Il n’y avait aucun mécanisme sérieux d’adaptation avec transfert de compensation financière entre les états riches et pauvres.

On avait fait tout faux, mais Mitterrand et ses amis s’en foutaient comme de leur première chemise. Les solutions pour eux, les problèmes pour les autres. Ils ont laissé toutes les patates chaudes à la droite : retraite à 60 ans, 39 puis 35 heures, 5 semaines (au moins) de vacances, travail véritable dans l’enseignement à 50%, explosion du nombre de fonctionnaires, et puis bien sûr Euro mal ficelé.

Depuis 2008 jusqu’à ce jour, le problème de la zone Euro n’a fait que s’amplifier avec une question lancinante pour chaque pays : est-il plus judicieux de rester dans le système ou d’en sortir ? La question n’a pas vraiment été mise sur la place publique par le gouvernement français pour ne pas affoler les marchés. Évidemment les Allemands dans leur majorité voudraient revenir au Deutsch Mark, mais l’effet serait catastrophique si Angela mettait cette possibilité sur la table.

Rester demande une convergence vers les conditions énoncées par Robert Mundell, qui impliquent un sacrifice important des pays riches.

Sortir serait une catastrophe économique pour plusieurs pays et probablement pour l’Europe entière, pouvant entraîner des situations révolutionnaires.

Sarkozy-Merkel ont décidé de poursuivre et d’essayer, dans un délai qui sera de toutes façons long, de se mettre dans des conditions compatibles avec une monnaie commune. Mais rien n’est encore fait et on a seulement bouché les trous les plus béants.

Qui a compris que Mitterrand, et sa clique, dont au moins un se présente à la présidence, nous ont foutu dans la merde ? Et évidemment la gauche et ses relais du KKK médiatique reprochent à Sarkozy de ne pas nous avoir sorti par le haut de ce piège Mitterrandien.

Comme d’habitude avec les socialistes, le passé est le passé, il est oublié, et aujourd’hui tout ce beau monde est vierge de toute faute. Voyez ainsi les Fabius, DSK, Jospin, Delors, Hollande… qui jouent les donneurs de leçon.

Ah que la machine à laver plus blanc que blanc socialiste est belle, et que Reblochon 1er est propre comme un sou neuf. Et vous verrez que bientôt DSK viendra nous donner des leçons de morale !

DANTON

Triste réalité !

La justice va retrouver ses droits, votre vision de l'Euro quand à elle va devoir s'adapter.

Les profiteurs de tout type ont bien raison de se faire du mouron sur leur situation. Vos sarcasmes sur la gauche vont être obligés de prendre la nouvelle donne, vous êtes des loosers avec votre mauvais casting de fausse star du bling-bling, de la télé réalité et de l'injustice des affaires. Les comptes vont maintenant être réclamés.

Vous les p'tits canards jaunes apolitiques de droite de bonne volonté de nuire, vous allez retournés à votre mare que vous n'aviez pas quittée depuis 1981 et vous allez reprendre votre choeur "on en a marre", qui va amuser tout un monde de gauche, mais aussi du centre et d’extrême-droite !

Vous nous avez malgré votre sempiternelle mauvaise foi tiré quelques sourires comme la soeur du même nom ! Que voulez-vous, les temps changent certaines paroles revêtent des sens cachés inavoués que l'église réprime que lorsque cela porte atteinte à son porte-monnaie.

Nous ne vous ferons pas la nique, nous avons plus de savoir vivre que vous et aussi beaucoup plus de tenue. Nous sommes riches de nos savoirs et vous pauvres de vos capacités.

Nos salutations irrespectueuses pour votre blog torchon, longue vie aux canards autour de la mare qu'ils nous amusent encore longtemps.

Ane Onyme sans rancune à vos effroyables écarts de langage.

faux

Sarko-kadafi,Takiedine-Kopé,AAAAAAAAAAALibongo-vge-Bokassa,et jean-passe (smile),
Ils ont les cuisses propre eeux????
alllez calmez- vous

politique

la politique de tout temps est un hic allez lire la BIBLE et vous comprendrez pourquoi et surtout cela vous aidera dans votre vie de tous les jours
conseil alors votez blanc et vous donnerez pas 10e pour un parti qui depense 22 millions d'euros rien que pour une campagne qui soit de droite ou de gauche et que rien n'offusque alleluuia

L'église a besoin de fond,

L'église a besoin de fond, c'est le denier du cul-te. Tiens je croyais bêtement à une république laïque avec séparation de l'église et de l'état, vous nous parlez de quelle bible le projet Sarkozy ? Il est enfin publié comme le bilan des cinq années passées !

Oui, ah clamez seigneur Nicolas. En d'autre lieu, on le dit Saint en décembre et il passe avec son fouet pour les garnements. Gardez-vous, je crains pour vos fesses !

Ane Onyme, je sais ENCORE !

pourquoi votez

bonjours j en entend qu il son degouter de votez et pour se faire avoir a chaque fois se qui est le cas
se qui est domage c est qu il y as que profit que sur l argend dans sa poche et promesse en l aire les français on en a marre
exemple le premier foot boleur a gagne des gros salaire et une fois riche pourquoi courir si j ai assez .
alors pour dire on vas votez pour un monde meilleur et c est comme onn vas chercher une voiture que l on achete
et dans les un ans a venir elle nous coute trop de reparation et elle vous a fait trop de misere et panne surpprise
alors on change de voiture
c est un peu comme la pour les presidentiel on fait pareil voir se qui vaut vraiment sur le terrain alors votez l autre
mais pas celui qui vas vous deçevoir encore dans les annee a venir

Lucidité sous oeillères !

Les hommes de gauches, ne sont en rien gestionnaires de notre état à l'heure actuelle. Si dégradations économiques il y a, c'est bien à "Ticard premier" que nous le devons.

Vous dites "le pire est que Sarko risque d'être battu avec un bilan très contesté par les socialistes" pour être contesté, il faudrait déjà qu'il soit présenté, c'est tellement mauvais qu'il répugne à parler de son bilan.

Si les français ont pendant le quinquennat fait prospérer la gauche dans toutes les élections c'est que la droite a prouvé son néfaste à la nation.

Vous nous parlez d'un viseur de droite, que ne nous parlez vous pas de sa cible, un mur financier tellement rigide que vous aller nous foutre dedans. Vraiment vous nous la faîtes au merlan, avec toupet et poudre aux yeux, ce ne sont plus des oeillères sue vous mettez mais des bandeaux de borgne !

Ce brave homme que vous idolâtrez, c'est un brasseur d'air, un moulin à promesses non tenue sauf pour ses coquins de copains ! Ceux qui lui prêtent quelques euros que dis-je passent la monnaie !

Lorsque vous parlez de trahison, de mensonges, de discrédits, de manques de vérité, nous voyons bien que vous en connaissez un rayon avec "Ticard premier".

Si vous détruisez ceux qui travaillent, c'est que vous glandez comme un vieux chêne ! Vouloir faire croire que vous souhaitez une démocratie alors qu'à longueur de ligne vous voulez imposer votre dictat, c'est très fort ( c'est surement l'effet "France Forte" ), vous voyez l'humour existe chez nous, alors que vos craintes vous l'ont fait perdre le vôtre.

Le plus grand reproche à lui faire c'est de faire croire qu'il est sur tout les fronts et que le gouvernement est payé pour rien, puisque le principal objet de la cuisine française, c'est lui "le grand fait-tout".

Que vous puissiez-vous en remettre aux anges, montre bien que vous n'attendez plus qu'un miracle et que votre situation devient Lourdes !

Ah, j'allais encore oublié l'important pour vous !
Ane Onyme.

Que signifierait une défaite de Sarkozy ?

Votre article est parfaitement juste et lucide. Nous vivons une inversion des valeurs, où ce sont les hommes de gauches les donneurs de leçons, alors qu'ils sont le plus souvent à l'origine de notre dégradation économique
Et le pire c'est que Sarko risque d'être battu avec un bilan très contesté par les socialistes qui avancent de chiffres sans tenir compte de la macro économie, alors que pendant 5 années ils ont prospéré sur toutes les élections mineures grâce à cette diabolisation du président. Ils lui ont voué une haine véritable comme s'il était le diable personnifié, et c'est grâce à cette cristallisation des haines qu'ils arrivent aujourd'hui sur le haut de scène. Et la droite repartira défaite de l'élection majeure, après avoir perdu le sénat, la majorité des communes et des régions, sans parler des législatives qui pourraient s'avérer un camouflet. Mais pendant que les socialistes effectuaient leur travail de destruction massive, la droite se contentait de regarder dans le viseur.
Déjà je suis attristé de voir comment Sarkozy trainé dans la boue ne parvient pas à sauver l'affront par une victoire.
Ce type malgré tous les défauts qu'on lui prête, est un personnage de premier rang, un président qui gouverne, un chef qui assume ses choix, qui ose dire ce qu'il pense.
Je ne sais pas si l'histoire saura réparer le tort que lui font ses ennemis.
Quand des présidents ont trahi notre nation, menti à leur peuple, caché la vérité pendant des lustres mais sont restés accrochés au pouvoir 14 longues années, ont droit à tous les honneurs, et d'autres parce qu'ils ont osé dire la vérité sont avilis, et discrédités au point de subir un plébiscite de rejet à la fin de 5 années d'exercice alors que de nombreuses réformes devraient encore être menées.... Que dire, quelle est cette démocratie inique ?
Si la démocratie consiste à détruire ceux qui travaillent pour mener au pouvoir des rois fainéants, alors je me dis que notre démocratie fonctionne à l'envers
Je crois qu'une défaite à la présidentielle de la droite sonnerait le glas de l'angélisme européen et c'est peut être cela que le peuple reproche premièrement au président candidat

vous fait ils sont ou les

vous fait ils sont ou les cinquante million d' euro offert par kadafi a sarko ??????!!!!!!!! les vrais et seul reforme de la droit c que les riche sont plus en plus riche et les pauvres plus en plus pauvres et la disparition de la classe moyen passer u catégorie de pauvre.et le pire de toutes les reforme ce les mousquet que pousse dans toutes les coins de rue en France comme des champignons on croire a la Mecque en même temps l' état n'aide pas les église au nom de la laïcité alors arrêter vous mensonges

Napoléon III

Sarko est dans le cas de Napoléon III. Les deux ont tenté de moderniser le pays, de le faire fonctionner comme un pays moderne.
Comme on reprochait à Napoléon II son accent Allemand, on reproche à Sarkozy : sa taille, le Fouquet's (alors que les socialistes se gobergent à la Maison de l'Amérique latine qui est loin de la soupe populaire), d'avoir traité un imbécile ne parlant pas le Français de pauvre c..., d'avoir sauvé le système bancaire, et d'avoir pris 1 euro sur les consultations.
Les socialistes ont embauché (par piston pour beaucoup) tellement d'entretenus qu'il va non seulement falloir travailler pour entretenir les secondes ou quatrièmes épouses des familles musulmanes comme mères isolées, tous les feignants de la terre, les chômeurs professionnels, ceux par accident (là c'est normal) mais aussi tant de fonctionnaires inutiles, que ça ne pourra pas durer.

Il n'y a qu'un parti qui

Il n'y a qu'un parti qui représente la voix du Peuple Français, c'est le FRONT NATIONAL.
Le seul qui ose dénoncer ce qui se passe dans tous les domaines et qui propose de tout remanier.
Le seul qui nous débarrassera du fléau national et refera de notre pays un pays digne des VRAIS FRANCAIS et de son histoire.
Du balai à toutes les pourritures qui depuis des décennies ont ruiné et sacrifié notre belle France.
Vivement le Front National au pouvoir qui est le plus représentatif du peuple Français car c'est le bien-être et la sécurité du peuple le plus important, le reste n'est que littérature et connerie.

Très juste

De toute évidence, pourquoi les autres partis feraient ce qu'ils n'ont jamais fait en 35 ans, MARINE et DUPONT- AIGNAN possèdent les seuls programmes capables de remettrent la FRANCE sur les bons rails ; d'ici deux ans, la mollusque sera obligé de faire un référendum pour éviter la guerre civile ou la révolution, car il est suivi par une équipe de vampires, qui finira de vider les caisses de l'état ainsi que nos fonds de tiroir : les STRAUSKAN et leurs complices veillent, ils sont de retour... Attention à vos comptes en banque, DSK et son train de vie a coûté très cher à la FRANCE et il n'en resteront pas là... les cadeaux aux copains et à leurs proches achèveront le travail de SARKO, bon courage pour les 5 années à venir !

Reponse à n° 1 très juste !

Voilà un avis très pertinent de SAGE !
Mais de nombreux citoyens ont perdu la mémoire ( font semblent de ne pas savoir) ou n'étaient pas nés,
quand nous avons vécu l'expérience CALAMITEUSE et DEVASTATRICE des socialistes au pouvoir
dans les années 1981... et suivantes ! Pourtant il n'y avait pas de crise mondiale. Nous avons eu droit à
trois dévaluations !...
D'ailleurs DANTON et d'autres personnes ont fait un historique très juste de cette période. les faits
Sont IRREFUTABLES !
L'anti-Sarkozysme primaire ,orchestré et alimenté sournoisement par la gauche , qui n'a pas digérée sa
sa défaite de 2007 , avec le soutient inconditionnelle des médias, permet de détourner l'attention de leur
propre turpitudes...(entre autres l'affaire DSK) de l'absence de projets CONSTRUCTIFS pour
préparer l'avenir.
Leur programme, DEPENSER l'argent que la France n'a pas .Donc, nous devrons EMPRUNTER!
EMBAUCHER 60.000 enseignants de plus (qui serons des électeurs en plus, à vie.) mais qu'il faudra bien
payez ! Et la dette s'accroitra...CHAOS.
Jamais nous ne les entendons parler sérieusement de faire des économies, ni de budget équilibré.
Cela serait mal vu, mal reçu, par le peuple bien sûr. Donc on ment...sans vergogne.
En fait leur programme consiste à répondre à la demande de certains citoyens qui veulent être
paterné pour éliminer tous risques de leur vie, poser un poulet sur la table pour chaque repas, habiller
leurs corps, les border dans le lit le soir et leur dire que tout ira bien quand ils se réveillerons le
lendemain matin. La demande de ces citoyens est incroyable, alors le politicien paternel répond
à l'incroyable par l'incroyable, en promettant tout (toute assistance) si cela lui permet d'accéder
au pouvoir.
Ces citoyens là sont dominés par la paresse et la facilité...Ils sont encourager dans leurs vices
par des politiciens sans scrupule. Ils ne veulent pas savoir comment, ni d'où vient l'argent qui entre
dans la caisse de l'état ! Ce sont des INCONSEQUENTS. Ils ne réalisent même pas que l'avenir de leurs
enfants est en jeu

Panés !

Oui, c'est bien cela panés, roulés dans la farine. Né en 1950, j'avais quelques années en 1981 certainement suffisamment pour l'avoir vécu et en avoir des souvenir. Ce n'est pas mon copain Aloïs qui me contredira.

L'irréfutable c'est qu'après un choc pétrolier dont la France à eu du mal a se dépêtrer grâce à l'accordéoniste, il y a eu un mieux pour nombre de gens qui comptait pour les quinze derniers jours du mois, il ont réussi à passer au comptage pour la dernière semaine voir un peu moins.
Après que vous fassiez un amalgame de thèmes qui ne débouche sur aucune démonstration montre bien que vous n'avez qu'un tissus, le MENSONGE, la TROMPERIE.
Nul besoin de faire une étude textuelle pour voir que :
CALAMITEUSE et DEVASTATRICE et DEPENSIER et CHAOS et INCONSEQUENT
sont tous les mots que l'on peut utiliser contre les maux que Sarkozy met en oeuvre contre la population. Si vous n'êtes pas dans cette catégorie, c'est que vous êtes des nantis, pas étonnants que vous ciriez les pompes alors !

Ils réalisent trop bien que l'avenir de leurs enfants est en jeu, raison de ce vote contre Sarkozy. Ne vous en déplaise, tout le monde n'est pas comme vous avec oeillères et idées préconçues par votre idole. Beaucoup de français vote avec leur coeur plein et leur porte monnaie vide !

Qui voulez-vous encore rouler dans la farine avec vos pané en 81 !

Reponse à n° 1 très juste !

Voilà un avis très pertinent de SAGE !
Mais de nombreux citoyens ont perdu la mémoire ( font semblent de ne pas savoir) ou n'étaient pas nés,
quand nous avons vécu l'expérience CALAMITEUSE et DEVASTATRICE des socialistes au pouvoir
dans les années 1981... et suivantes ! Pourtant il n'y avait pas de crise mondiale. Nous avons eu droit à
trois dévaluations !...
D'ailleurs DANTON et d'autres personnes ont fait un historique très juste de cette période. les faits
Sont IRREFUTABLES !
L'anti-Sarkozysme primaire ,orchestré et alimenté sournoisement par la gauche , qui n'a pas digérée sa
sa défaite de 2007 , avec le soutient inconditionnelle des médias, permet de détourner l'attention de leur
propre turpitudes...(entre autres l'affaire DSK) de l'absence de projets CONSTRUCTIFS pour
préparer l'avenir.
Leur programme, DEPENSER l'argent que la France n'a pas .Donc, nous devrons EMPRUNTER!
EMBAUCHER 60.000 enseignants de plus (qui serons des électeurs en plus, à vie.) mais qu'il faudra bien
payez ! Et la dette s'accroitra...CHAOS.
Jamais nous ne les entendons parler sérieusement de faire des économies, ni de budget équilibré.
Cela serait mal vu, mal reçu, par le peuple bien sûr. Donc on ment...sans vergogne.
En fait leur programme consiste à répondre à la demande de certains citoyens qui veulent être
paterné pour éliminer tous risques de leur vie, poser un poulet sur la table pour chaque repas, habiller
leurs corps, les border dans le lit le soir et leur dire que tout ira bien quand ils se réveillerons le
lendemain matin. La demande de ces citoyens est incroyable, alors le politicien paternel répond
à l'incroyable par l'incroyable, en promettant tout (toute assistance) si cela lui permet d'accéder
au pouvoir.
Ces citoyens là sont dominés par la paresse et la facilité...Ils sont encourager dans leurs vices
par des politiciens sans scrupule. Ils ne veulent pas savoir comment, ni d'où vient l'argent qui entre
dans la caisse de l'état ! Ce sont des INCONSEQUENTS. Ils ne réalisent même pas que l'avenir de leurs
enfants est en jeu

Panés !

Oui, c'est bien cela panés, roulés dans la farine. Né en 1950, j'avais quelques années en 1981 certainement suffisamment pour l'avoir vécu et en avoir des souvenir. Ce n'est pas mon copain Aloïs qui me contredira.

L'irréfutable c'est qu'après un choc pétrolier dont la France à eu du mal a se dépêtrer grâce à l'accordéoniste, il y a eu un mieux pour nombre de gens qui comptait pour les quinze derniers jours du mois, il ont réussi à passer au comptage pour la dernière semaine voir un peu moins.
Après que vous fassiez un amalgame de thèmes qui ne débouche sur aucune démonstration montre bien que vous n'avez qu'un tissus, le MENSONGE, la TROMPERIE.
Nul besoin de faire une étude textuelle pour voir que :
CALAMITEUSE et DEVASTATRICE et DEPENSIER et CHAOS et INCONSEQUENT
sont tous les mots que l'on peut utiliser contre les maux que Sarkozy met en oeuvre contre la population. Si vous n'êtes pas dans cette catégorie, c'est que vous êtes des nantis, pas étonnants que vous ciriez les pompes alors !

Ils réalisent trop bien que l'avenir de leurs enfants est en jeu, raison de ce vote contre Sarkozy. Ne vous en déplaise, tout le monde n'est pas comme vous avec oeillères et idées préconçues par votre idole. Beaucoup de français vote avec leur coeur plein et leur porte monnaie vide !

Qui voulez-vous encore rouler dans la farine avec vos pané en 81 !