sirven

Eva Joly, c’est pas joli, joli !

En 1996, Eva Joly, représentante au Pôle Financier d’Odin, Dieu de la Guerre, poursuivait de sa haine Loïk Le Floch-Prigent et le faisait mettre au cachot pour ses activités opaques de corruption comme PDG de Elf entre 1984 et 1993...

Syndiquer le contenu